Accueil » Voyage Sichuan » Monastère de Tagong

Monastère de Tagong

L’aperçu du monastère Tagong (Lhagang)

Le Monastère Lhagang est  un monastère connu de l’ethnie des Nyingmapa qui a été construit il y a millénaire dans  la préfecture autonome tibétaine de Garzi. C’est un lieu où les Tibétains de Khampa fait le pèlerinage. Le mot Tagong signifie une place préférée par le bodhisattva en Tibétain. Surnommé le petit temple de Jokhang, le Monastère Tagong (Lhagang en tibétain) est  un des monastère connus de l’ethnie des Nyingmapa du bouddhisme tibétain.

Situé à 400 km de la province Sichuang et à 110km du comté kanding, le Monastère Lhagang se trouve sur la route Sichuang-Tibet du village Tagong du kangding, un comté subordonnée à la préfecture autonome tibétaine de Garzi de la province de Sichuan.

Les caractéristiques architecturales

Le Monastère Lhagang se constitue du hall principal, du Palais de patriarche, du hall de bodhisattva aux mille mains et mille yeux,  du hall de maître de lotus,  du hall de succès, de la forêt de monastères, des dortoirs et des tubes tournants de prières entourant le  monastère.

Le hall principal  est  un lieu où les moines récitent l’Ecriture  et médite. Il y a beaucoup de fresques précieuses de plus de  trois cent ans présentant les portraits de bodhisattvas et  de  bouddhas, le dessin de cinq bouddhas Sakya, la scène de l’accueil de l’empereur  tibétain pour le maître de Qinglian et les éminents moines.

Décoré de  l’or et des bijoux, le bouddha suprême que les disciples bouddhistes offrent leurs offrandes depuis millénaires se situe au hall de Buddha suprême. Il y a non seulement  une empreinte de pas de Basiba, le Karmapa de maître national de la dynastie des Yuan, aussi le bodhisattva aux mille mains et mille yeux mesurant d’environ de 1m. Selon une  légende,  le bodhisattva aux mille mains et mille yeux possédant le pouvoir  surnaturel est construit au bénéfice de peuple avec de l’argile et de l’eau saints de la région sino-tibétaine lors de l’arrivée de la princesse  Wengcheng dans le Tagong.

Construit en 1997, le bodhisattva aux mille mains et mille yeux le plus haut de la région tibétaine se trouve dans le hall de bodhisattva aux mille mains et mille yeux. Il y a aussi tant d’objets bouddhistes précieux culturaux. 

Il y  a environ deux cent tubes tournants de prières entourant la cour de monastère qui est comme un  monde de temple. Il y en a beaucoup.

monastère de Tagong

L’histoire  culturelle de monastère  Lhagang

Selon une légende, au 17ème siècle la princesse Wengcheng devait aller se marier avec l'empereur tibétain Srong-btsan Sgam-po à Lhassa de Tibet selon l’ordre de l’empereur de la dynastie des Tang. C’est un mariage politique dans le but de renforcer l'unité nationale, et de consolider la frontière. Comme dote elle apportait la statue Jowo Skakyamuni. Sur le chemin de Lhassa la princesse traversa cette région du Kam et la statue tomba du chariot en exprimant ainsi son souhait de rester à Tagong. Alors la princesse a fait réaliser une copie et l'a laissée au village afin de respecter le désir de la statue. Lorsque La moitié du  monastère a été construit, l’autre moitié se forma automatiquement du jour au lendemain. Après être  arrivé à Lhassa, la statue originale est soutenue dans le  temple de Jokhang. Et on a construit le  Monastère Lhagang dans le village Tagong surnommé le lieu de bouddha.

L’empereur tibétain Srong-btsan Sgam-po a décidé de construire 108 monastères faisant face au  pays natal de la princesse Wenchang après son arrivée. Parmi  lesquels le monastère Lhagang est le dernier monastère. Un moine éminent venu d’Indien est allé diriger la cérémonie de l’ouverture de ce monastère après quelques années. On dit que la cérémonie de l’ouverture s’est  bien passée où  les bouddhas et les bodhisattvas se présentent heureusement avec un bruit de "Tagong, Tagong" (le mot Tagong signifie que les bouddhas et les bodhisattvas sont heureux en Tibétain) C’est pourquoi ce monastère s’appelle le Monastère Lhagang (Tagong Si).  En raison de son originalité et son mystère, il est surnommé aussi le Monastère libre et heureux.

Les activités religieuses de Monastère de Tagong (Lhagang)

Chaque  année,  la cérémonie de bouddhas et les activités de prières se tiennent  au milieu de mois de juin du calendrier tibétain. Tagong est aussi le lieu chaque année d’un festival hippique le 8ème mois du calendrier tibétain où l’on peut non seulement admirer les cavaliers Khampas vêtus de leurs plus beaux attributs réalisant des acrobaties-équestres au galop mais aussi admirer les chants  sous le ciel.

Les cérémonies religieuses de Monastère Tagong (Lhagang)

Du premier jour de la  nouvelle année du calendrier lunaire au quinzième jour, on tient la cérémonie de prières pour avoir  une bonne  année.
Du premier jour d’avril du calendrier lunaire au  dixième jour, la cérémonie de bouddha Rulai a lieu dans le but de libérer les âmes de morts.
Du onzième jour d’avril du calendrier lunaire au  quinzième jour, on doit pratiquer l'abstinence en rendant hommages au bodhisattva.
Du premier  jour de juin  du calendrier lunaire au quatorzième jour, on fait la danse de kingkong pour louer le Bouddha.
Du quinzième  jour de juin  du calendrier lunaire au trentième jour de juillet. Les moines récitent les livres bouddhistes.
Du vingt-quatrième  jour de décembre  du calendrier lunaire au  vingt-neuvième  jour, on fait aussi la danse de kingkong pour louer le Bouddha.

Les conseils pour la visite du monastère Tagong

Le Monastère Lhagang (Tagong Si) se situe dans la zone de montagne et de vallée dont la température moyenne annuelle est de 11.5 degrés au 12.8 degrés. Il  fait moyennement moins 5 degrés au mois le plus froid et  du 10 degrés au 12.1 degrés au mois le plus chaud. Et la température la plus basse est de moins 27 degrés au mois de janvier. Alors, le temps optimal du voyage est l’avril, le mai, le septembre et l’octobre.

Circuits de voyage Sichuan

Langmusi

Xinduqiao

Sumtsenling

Est-ce que ce circuit vous convient?

Sinon, vous pouvez élaborer votre propre circuit.

Cliquez ici pour un circuit sur mesure.