Accueil » Guide de voyage » Route de la soie Chine

Voyage Route de la Soie

Chine Voyage International Ltd propose des voyages personnalisés sur la route de la soie Chine - à Kashgar, Hotan, Urumqi, Turfan, Dunhuang, Jiayuguan, Zhangye, Lanzhou, Tianshui et Xian. Avec nous vous pouvez créer votre propre circuit de route de la soie à un prix terminal.

La route de la soie est une ancienne voie commerciale entre la Chine et l’Europe depuis le premier millénaire avant J.-C., elle relie la ville de Changan (Xian d’aujourd’hui) de Chine à la ville d’Antioche en Syrie médiévale (Turquie d’aujourd’hui). En fait c’était un faisceau de pistes par lesquelles transitaient les marchandises, et elle monopolisa les échanges d’entre la Chine et l’Europe pendant des siècles avant d’être remplacée par la voie maritime au XVe siècle.

Le nom de la route a été inspiré d’une marchandise précieuse qui y transitait - la soie, dont les Chinois gardaient le secret de sa fabrication pendant plusieurs siècles. Au XIXe siècle, le géographe allemand Ferdinand von Richthofen la baptisa "la route de la soie".

Ruines de Jiaohe à Turfan

La route de la soie a été ouverte par le général Zhang Qian (164 av.-114 av. J.-C.) sous le règne de l’empereur Wudi des Han au IIe siècle av. J.-C., celui-ci avait été menacé par des barbares nomade des Xiongnu et décida d’ouvrir au commerce et au monde ouest la soie, monopole de l’empire alors, pour échanger de chevaux et alliance.

La route de la soie Chine parte de Xi'an, Lanzhou ou Xining et prend le corridor du Gansu, puis elle évite le désert aride du Taklamakan par la voie du nord ou par celle du sud. Ces deux itinéraires possibles possèdent chacun différentes variantes, et sont jalonnés de villes et caravansérails, dont les noms et l'importance varient au fil des temps. Toutes les pistes progressent le long d'un chapelet d'oasis-forteresses situées aux alentours du désert et au pied des hautes montagnes des Tianshan ou des Kunlun:

Pour l'itinéraire nord: les sites de Turfan, Ürümqi, Karachahr, Kuqa, Aksu, Kashgar;
Pour l'itinéraire sud: les sites de Dunhuang, Miran, Cherchen, Minfeng (Niya), Hotan, Yarkand.

Ruines de l'ancien royaume de Loulan

À partir de Kashgar et Yarkand, les pistes rejoignent la Perse ou l'Inde à travers les hautes montagnes de l'Asie centrale (Pamir, Hindū-Kūsh et Karakoram), puis par la Sogdiane (Samarcande, Boukhara, Merv), la Bactriane (Balkh) ou le Cachemire (Srinagar). En réalité, il n’y a peu de monde qui ont eu l'occasion de parcourir le trajet intégral sauf Marco Polo, son père et son oncle.

Les marchandises de l’Orient et de l’Occident s'échangent dans les oasis, où fréquentaient les commerçants, les pèlerins, les soldats même les espions. A son apogée, la Route de la soie relie l'Empire byzantin à l’ouest et le vaste territoire de la Chine à l’est.

Après la dislocation de l'empire Yuan des mongols au XIVe siècle, il y a de plus en plus de dangers des peuples belliqueux et attaques des brigands. Et le prix des marchandises entre l’Extrême-Orient et l’Europe était renchéri petit à petit à cause des différents facteurs: la longueur du parcours, les nombreux intermédiaires, attaques des brigands, la rigueur du climat, etc.

Ces raisons encouragent les Européens à rechercher et à pratiquer une route maritime ("routes des épices" ou "routes des parfums") pour faire du commerce avec les pays d'Orient.

D’ailleurs, les soies chinoises intéressent moins les Européens car la fabrication de la soie se développe en Europe même.

Au XVe siècle, la Route de la soie est progressivement abandonnée.

Nos circuits de voyage route de la soie Chine

Attractions de voyage route de la soie Chine

Plus d'informations de voyage route de la soie Chine